Les règles

tout ce qu’il faut savoir en un coup d’œil
Les règles

Le sang de la vie

Les cycles déterminent la vie de chaque femme. Au rythme du cycle lunaire, elle a ses règles mois après mois. Il s’agit d’un phénomène parfaitement humain dont on parle de plus en plus souvent, y compris en public. Et c’est une bonne chose.

Année après année, mois après mois, une femme a ses règles en moyenne 500 fois dans sa vie. Cela représente 7 ans d’hémorragie avec une perte de sang d’environ 30 litres. Heureusement, ce sang se renouvelle constamment! Le cycle menstruel décrit les changements qui se produisent chaque mois à l’intérieur de la muqueuse utérine. Il commence le premier jour des règles, comprend la maturation de l’ovule, la formation de la muqueuse utérine et, enfin, l’apparition des saignements.

Cycle menstruel

L’horloge

Pendant une cinquantaine d’années, le corps se prépare mois après mois à une éventuelle grossesse, bien que la femme ne donne naissance qu’à deux enfants en moyenne. L’un des mystères de l’histoire de la création humaine est sans doute de savoir pourquoi il en est ainsi, car la construction et l’expulsion de la muqueuse utérine représentent une importante dépense d’énergie pour le corps. À cela s’ajoute le fait que les règles s’accompagnent de douleurs et de malaises chez de nombreuses femmes. Pourtant, dans notre société axée sur la performance, elles doivent ignorer leurs besoins physiques et faire face au quotidien. Chez certaines femmes, cela n’est possible qu’à l’aide d’analgésiques.

Dans de nombreux cas, l’eau s’accumule dans le corps, ce qui rend les jambes plus lourdes, la femme se sent fatiguée, a tendance à être d’humeur mélancolique ou souffre de fortes crampes. Pour de nombreuses femmes, les règles et l’ensemble du cycle mensuel constituent donc une horloge. Tout comme la lune contrôle les marées de la mer, celle-ci rythme également le corps de la femme.

Cela signifie que l’état de santé évolue constamment au cours du mois, en fonction des hormones qui sont actives à ce moment-là: Après les saignements et jusqu’à l’ovulation, le niveau d’énergie est élevé, l’attention est dirigée vers l’extérieur et la femme est pleine d’entrain. Ensuite, les choses évoluent lentement vers l’hiver intérieur, lorsque l’énergie se retire et que de nombreuses femmes ont alors besoin de davantage de temps pour elles-mêmes.

Un graphique représentant les 4 cycles menstruels avec la courbe d'œstrogène.

Les 4 phases du cycle

Brève explication

1. La phase de menstruation

Une période qui dure de deux à sept jours. Durant ces jours, de nombreuses femmes ressentent le besoin de se reposer et de se retirer.

2. La phase folliculaire

Le corps se prépare à la conception. L’œstrogène domine, la muqueuse se construit pour que l’ovule puisse s’y implanter en cas de fécondation. Avec l’aide des œstrogènes, un follicule mûrit dans l’ovaire pour devenir un ovule. Lorsque le niveau d’œstrogènes a atteint son pic au milieu du cycle, le cerveau donne le signal de l’ovulation.

3. La phase d’ovulation

L’ovulation a lieu environ 14 jours avant le début des prochaines menstruations. Pendant cette période, le col de l’utérus est un peu plus ouvert, la fertilité de la femme est donc élevée. La phase d’ovulation ne dure que 24 heures. Pendant cette période, l’œuf est fécondable.

  • Important: les spermatozoïdes survivent jusqu’à cinq jours dans le corps de la femme. Ainsi, les rapports sexuels peuvent également conduire à une fécondation avant l’ovulation.

4. La phase lutéale

Le corps jaune et l’hormone progestérone se forment à partir du follicule qui reste après l’ovulation. Ensemble, ils permettent à un ovule fécondé de s’implanter dans l’utérus. Si ce n’est pas le cas, le corps jaune se résorbe en une dizaine de jours. Les couches de muqueuses se détachent, la production de progestérone s’arrête et les règles commencent. .

Eine kleine rote Blutlache, welche symbolisch an die Menstruation erinnert.

Mes règles sont-elles trop abondantes?

L’intensité des règles, tout comme la quantité de sang, varie d’un mois à l’autre. Pendant ses règles, la femme perd, en règle générale, environ 30 millilitres de sang, mélangés à du mucus et de l’eau. On parle de saignement abondant lorsque la femme saigne très longtemps et/ou très abondamment. C’est-à-dire lorsque les règles durent plus de 7 jours et que plus de 30 à 50 millilitres de sang sont éliminés. Dans des cas extrêmes, une femme peut perdre jusqu’à 80 millilitres de sang, auquel cas la médecine parle d’hyperménorrhée. Un saignement important n’est pas nécessairement lié à une grande souffrance. Certaines femmes vivent bien avec et n’ont aucun problème malgré des saignements intenses, tandis que d’autres se sentent épuisées et vidées après une telle perte de sang. Les causes d’une menstruation abondante ou d’une hyperménorrhée sont multiples: le stress, l’alimentation, la situation hormonale, l’apport en substances vitales, tout comme l’arrêt de contraceptifs hormonaux peuvent favoriser les pertes de sang importantes.

7 conseils pour des règles en toute sérénité

  • Ne surchargez pas votre emploi du temps. Pendant les jours de saignement, veillez à passer le plus de moments possibles au calme.
  • Un bain chaud, un bain de siège ou une bouillotte peuvent permettre de se détendre et de soulager la douleur. C’est également le cas des boissons chaudes et des soupes chaudes
  • Les séances d’acupuncture, le shiatsu, l’APM mais aussi la réflexologie plantaire détendent le corps et équilibrent les énergies
  • Le sport et l’exercice modérés peuvent soulager les douleurs menstruelles, car ils augmentent la circulation sanguine dans la région pelvienne
  • Il est judicieux d’adopter une alimentation équilibrée, riche en fibres et pauvre en graisses animales. Les graisses animales contiennent de l’acide arachidonique, qui peut aggraver la douleur.
  • Le café, l’alcool et la nicotine augmentent généralement les symptômes.
  • Le magnésium permet de soulager les crampes. Il en va de même pour les contractions spasmodiques de l’utérus.
Eine Frau spaziert einen grünen Waldweg entlang.

Peu de stress et une alimentation saine

Les hormones étant un système de régulation extrêmement vulnérable, les moindres changements peuvent avoir une influence sur le cycle. Cela peut avoir une incidence sur la régularité du cycle, l’intensité des saignements et l’état général. Si les règles surviennent trop tôt ou trop tard, de manière particulièrement faible ou extrêmement abondante, il faut tout d’abord garder son calme et réduire le stress. Cette mesure permet souvent de normaliser à nouveau le cycle par soi-même. En général, un mode de vie sain, avec beaucoup d’exercice en plein air et la consommation de nombreux aliments végétaux, comme les légumes, les fruits, les légumineuses et les noix, peut aider. Si, malgré ces mesures, l’équilibre hormonal reste instable ou que le cycle ne se normalise pas, il est judicieux d’aborder le sujet avec son ou sa gynécologue.

vers le formulaire de contact
Protection des données
Le responsable de la protection des données (Salus Schweiz AG, Suisse) voudrait traiter vos données à caractère personnel avec les services suivants. Cela n’est pas nécessaire pour utiliser le site Internet, mais cela permet une interaction encore plus étroite avec vous. Au cas où vous le désiriez, faites un des choix suivants: